Légalisation des jeux d’argent en ligne

Les Conséquences

La loi sur l’ouverture du marché des jeux en ligne a suscité nombre de controverses, que veut dire aujourd’hui jouer au poker ?, miser en ligne sur une course ou un match de foot … Cette loi va-t-elle augmenter les probabilités de dépendances aux jeux ?

La nouvelle loi votée le 13 octobre par les députés a pour vocation de réguler le déferlement de sites illégaux qui submerge le web. L’ouverture à la concurrence et l’autorisation de promouvoir le jeu en ligne concerne trois domaine : le poker, les paris sportifs et les paris hippiques.

Cette accessibilité sans limite peut engendrer des dépendances, comme l’explique le psychiatre Marc Valleur, pour un site de santé

« Ce qui peut sembler être un détail est une révolution en réalité. Jusqu’ à présent on était dans un système prohibitionniste qui tolérait 3 monopoles : les casinos, la Française des Jeux et le PMU, avec en marge, plus de 25 000 sites illégaux. L’objectif tacite derrière ce nouveau projet de loi est la canalisation d’ une offre encadrée, en espérant que les internautes choisiront les sites réglementés. »

A propos de la légalisation et de ses conséquences Marc Valleur déclare

« La nouvelle loi s’accompagne d’une accessibilité illimitée et de l’absence de contrôle extérieur . Si on perd le contrôle, on peut se faire interdire de casino jusqu’à 3 ans, sur le territoire national. En légalisant les jeux d’argent en ligne, c’est l’accessibilité qui est élargie. PMU, pronostics sportifs et casinos sont possibles sans attente entre le désir compulsif et le passage à l’acte. Et, il n’y a plus de garde-fou extérieur. Seul devant son écran, le dérapage peut donc s’effectuer en roue libre ! »

A la question de savoir ce qui motivent les joueurs, le psychiatre Marc Valleur répond

« Les motivations sont doubles , Soit on est concentré uniquement sur la sensation que procure le jeu. Machines à sous, ambiance de paris hippiques, clubs de poker, tout fonctionne sur un mode hypnotique, la sensation prime. Là, on peut perdre le contrôle et devenir dépendant. »

« Soit on joue à des jeux d’argent pour rêver, c’est le rêve de gagner qui prime entre le moment où on mise et celui où on attend le résultat, avec l’espoir de décrocher le gros lot pour un changement radical de vie. C’est le film qu’on se fait entre les deux moments qui motive l’acte de jouer. Ce modèle n’est pas addictif. »

Tant que le jeu nous procure rêve et divertissement, tout va bien !

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.